Banner

Le dumping

Le dumping signifie qu’un produit est exporté à des prix inférieurs à la valeur normale du produit (les prix nationaux du produit ou le coût de production) sur son propre marché national. Il apparaît clairement que la Chine pratique le dumping de sa production solaire dans le marché européen.

 

    • La Chine ne dispose d’aucun avantage naturel au niveau des coûts, étant donné que le travail représente moins de 10 % des coûts de production de panneaux solaires de nombreux fabricants européens. Les producteurs chinois importent également matières premières et équipement pour produire leurs cellules et panneaux solaires. Une analyse faite par le Laboratoire national des énergies renouvelables aux États-Unis a constaté que les fabricants chinois ont seulement un avantage de 1 à % par rapport aux coûts des fabricants américains. Lorsque les coûts d’expédition sont ajoutés, les fabricants chinois sont confrontés à un désavantage de coût de 5 %.

 

    • Les déclarations du gouvernement chinois indiquent que les producteurs vendent leurs panneaux solaires à des prix inférieurs au coût de production. Le plan quinquennal prévoit un objectif de réduction du coût des panneaux photovoltaïques à 7 000 yuans du kW soit 0,87 Euro/Wp d’ici 2015. D’ici 2020, l’objectif est porté à seulement 0,62 Euro/Wp. Cependant, il est déjà possible d’acheter des panneaux chinois à hauteur de 0,47 Euro/Wp, ce qui indique des prix bien en dessous de leur coût de production.

 

D’ici 2015... le coût des panneaux photovoltaïques va baisser pour atteindre 7 000 yuans/kW, celui des systèmes photovoltaïques va passer à 13 000 yuans/kW, et celui de la production d’électricité va baisser à 0,8 yuan/kWh. D’ici 2020, la production d’électricité photovoltaïque va devenir compétitive au niveau économique, étant donné que le coût des panneaux photovoltaïques va chuter à 5 000 yuans/kWh, celui des systèmes photovoltaïques à 10 000 yuans/kWh, et celui de la production d’électricité à 0,6 yuan/kWh Source : 12e plan quinquennal chinois pour l’industrie solaire photovoltaïque publié en février 2012. → En savoir plus

 

    • Le 17 mai 2012, les États-Unis ont imposé des marges de dumping allant de 31 % à 250 % sur les panneaux solaires chinois.

 

Le 17 mai 2012, le ministère du Commerce états-unien a annoncé sa décision provisoire positive dans l’enquête en matière de droits antidumping (AD) sur les importations de cellules cristallines photovoltaïques au silicium, qu’elles soient assemblées ou non en panneaux (cellules photovoltaïques) en provenance de la République populaire de Chine (Chine). Le ministère du Commerce a déterminé à titre préliminaire que les producteurs/exportateurs chinois ont vendu des cellules solaires aux États-Unis avec des marges de dumping allant de 31,14% à 249,96%. Source : ministère américain du Commerce.

 

Nous saluons les lois CVDs/ADs du ministère du Commerce, qui établissent des règles du jeu équitables et imposent un lourd prix à payer pour l’aide sournoise et prédatrice de lÉtat chinois (via des subventions, de mauvaises tarifications/allocations du capital) qui a détruit les mécanismes de marché concurrentiels de détermination des prix, la formation de capital et la limitation des risques, et a engendré un paradigme industriel non viable. Nous considérons la décision préliminaire AD plus solide dans son intention et son contenu, avec l’envoi d’un message fort à la Chine indiquant que les États souverains sont également tenus pour responsables ; dans ce cas pour violation des principes commerciaux convenus en vertu des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Nous constatons que les industries et entreprises individuelles peuvent rivaliser les unes contre les autres, mais ne peuvent pas concurrencer un État souverain qui a une devise, un capital, une fiscalité, et des leviers politiques à sa disposition Source : AURIGA USA, LLC Security Analysts